Le complément de phrase, le complément de verbe

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

Dans une phrase, il y a les compléments essentiels qui ne peuvent pas être enlevées et les compléments de phrases qui donnent une information en plus mais qui peuvent être enlevées. Différenciez ces deux types de compléments. Aidez-vous de cette leçon de français de Bienécrire pour comprendre tout cela.

Le complément de phrase, le complément de verbe Que devient le complément circonstanciel ?

 Le terme « complément circonstanciel » n'est quasiment plus utilisé actuellement depuis les nouveaux programmes.  Quand on dit qu'un groupe est complément circonstanciel (au sens ancien du terme), il y a deux possibilités :

 Soit il est non supprimable (sans perdre le sens de la phrase).  Dans ce cas, il est « complément essentiel ».

Exemple : o Il viendra à moto. : ce qui est important est la façon dont il viendra, et non le fait qu'il vienne. o Mon colis arrivera par avion : ce qui est important est la façon dont le colis arrive. o À moto et par avion ne sont pas supprimables sans changer totalement le sens de la phrase.

Exemple : o Il travaille pour réussir : ce qui est important est à la motivation de « il ». o Elle fait un mètre soixante : ce qui est important est la taille qu’« elle » fait, pas le verbe « fait » o « pour réussir » et « un mètre soixante » ne sont pas supprimables sans changer totalement le sens de la phrase.

 L’appellation complément circonstanciel devient fausse pour ce type de complément non supprimables.  Les compléments essentiels, ainsi que les COD, COI, COS, attributs du sujet font partie du groupe des compléments de verbe (c’est-à-dire les compléments qui suivent un verbe, et le complètent).  Les compléments de verbe font partie de la catégorie des prédicats.

 Soit il est supprimable, dans ce cas, il est complément de phrase. L’appellation complément circonstanciel reste juste, mais peu employée par rapport à celle de complément de phrase.

Exemple : o Je vais partir au marché cet après-midi. o Alfred et Eliane sont partis à la campagne à moto. o Il ne cesse de faire l’intéressant pour impressionner. « Cet après-midi », « à moto » et « pour impressionner » peuvent être supprimés. La phrase garde le même sens, quoique moins complète.

Complément Essentiel Complément de phrase Prédicat Ce qu’on appelait complément circonstanciel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *