Homophone 1a – Et ou Est

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

Les homophones :
Et ou Est
Les homophones de « et »

Es / Est q Es et est sont deux conjugaisons du verbe être que l’on retrouve au présent et au passé composé. Le verbe être peut se remplacer par sa forme au passé : étais/était Exemples : Tu es parti tôt ce matin-là. Il est nerveux.

Les homophones de « et »

Es / Est q Es et est sont deux conjugaisons du verbe être que l’on retrouve au présent et au passé composé. Le verbe être peut se remplacer par sa forme au passé : étais/était Exemples : Tu étais parti tôt ce matin-là. Il était nerveux.

Les homophones de « et »

Est q Est apparait aussi dans l’expression figée est-ce que qui débute une phrase interrogative. Il s’agit d’une expression figée. Est est suivi de « -ce que » Exemples : Est-ce que Pierre est là ? Comment est-ce qu’il est venu ?

Les homophones de « et »

Et q Et est une conjonction de coordination, servant à additionner les éléments coordonnés. On peut remplacer et par ainsi que ou par et puis. Exemples : Je voudrais une carotte, de la laitue et des oignons. Il est heureux et épanoui.

Les homophones de « et »

Et Et a le même sens que le symbole mathématique « + ». Exemples : Je voudrais une carotte, de la laitue + des oignons. Il est heureux + épanoui.

Les homophones de « et »

Et q On retrouve aussi et dans la locution latine « et cætera », abrégée « etc. » et signifiant « ainsi que le reste », « et ainsi de suite ». L’expression figée se retrouve toujours en fin d’une énumération dont on désire montrer l’absence d’exhaustivité, l’incomplétude. Exemples : J’ai contacté tous mes amis : Pierre, Paul, Jean, etc. Je l’ai vu lundi, mardi, mercredi, etc.

Les homophones de « et »

Eh / Hé q Eh et hé sont des interjections. Pour interpeller ou avertir d’un danger, on utilise toujours hé. Pour montrer la surprise ou Les l’admiration, on préfère interjections ne possèdent eh. aucune fonction syntaxique : elles peuvent donc être supprimées sans que cela ne change la phrase. Exemples : Hé toi ! Viens-ici ! Cette fois-ci, j’ai été le plus fort. Eh !

Les homophones de « et »

Eh / Hé Les interjections peuvent aussi être remplacées par d’autres interjections Exemples : Hep toi ! Viens-ici ! Cette fois-ci, j’ai été le plus fort. Peuh !

Les homophones de « et »

Eh q Eh apparait aussi dans des expressions figées : eh ben, eh bien, eh non, eh quoi, eh beh… Hé n’est cependant pas faux, mais n’est plus utilisé. Ces expression étant aussi des interjections, elles suivent les mêmes règles d’identification. Exemples : Eh ben voilà, c’est arrivé. Eh quoi ? Tu le croyais ?

Résumé : Les homophones de « et »

Classe Comment l’identifier Place dans la phrase grammaticale Auxiliaire 2ème personne Suit « tu » ou « il » Es du singulier être à (ou précède, si sujet inversé). Peut se remplacer par sa forme au passé : étais/était. l’indicatif 3ème personne Peut être suivi d’un participe passé. Est présent du singulier Groupe verbal. Particule invariable Expression figée « est-ce que » dans une phrase interrogative Peut être précédé de qui, comment, qu’, … Conjonction de Signifie une addition (+) Relie deux mots ou propositions de même nature. coordination Peut se remplacer par et puis ou ainsi que. Et En fin d’une énumération, pour signifier que celle-ci Locution Expression figée « et cætera » (abrégée etc.) n’est pas terminée. Hé Peut se remplacer par Sert à interpeller, donner un ordre ou avertir. une autre interjection. Généralement seules, suivies d’un point Eh / Hé Interjections Peut être enlevé de la Montre l’admiration ou la surprise. d’exclamation. phrase sans que cela n’en « Eh » se retrouve dans quelques expressions change le sens. Eh figées : eh ben, eh non,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *