Quand employer le passé simple ?

Action principale

Dans un récit, le passé simple est utilisé pour indiquer les actions principales (par opposition à l’imparfait)

Exemple :

Alors qu’il était paysan depuis trois générations, Pierre quitta le village pour aller à la rencontre du magicien des bois.

Dans cette phrase, l’action faite par Pierre est importante quant au déroulement du récit. Ainsi, elle est qualifiée d’action principale. L’imparfait marque le cadre entourant cette action ; il exprime une description, et non une action de premier plan comme le passé simple.

Action unique, ponctuelle, inhabituelle

Ce temps s’utilise également pour marquer une action unique dans le récit.

Exemple :

La vague attira son regard.=> Dans cette phrase, son regard est attiré une seule fois d’où l’utilisation du passé simple

Action dont le début et la fin sont précises

Dans un récit, le passé simple est aussi utilisé pour marquer une action dont le début et la fin sont bien marqués.

Exemple :

La réunion commença le premier lundi du mois de décembre et s’acheva une semaine après

Succession d’événement

Ce temps de l’indicatif permet aussi de marquer une succession d’événements dans le récit.

Exemple :

Le fermier se dirigea vers le clapier, sortit les lapins et leur donna à manger.

Par conséquent, quand on peut rajouter “soudain”, on est sûr qu’il faut mettre du passé simple.

Quand employer le passé simple ?

Remarque :

Dans un récit, le passé simple et le passé composé assurent exactement le même rôle. Ces deux temps accompagnent l’imparfait dans un récit au passé. Dans un récit littéraire, pourtant, le passé simple sera privilégié. Il relève davantage du langage soutenu (il est littéraire, employé uniquement à l’écrit) tandis que le passé composé est propre au langage courant.

Résumé : 

Le passé simple permet de :

Souligner les parties importantes de l’histoire (action de premier plan);

Indiquer des actions uniques ;

Mettre en avant des actions dont le début et la fin sont bien marqués ;

Présenter la succession d’événements dans le récit.

Articles similaires : 

Quels temps employer avec « si » ? La concordance des temps dans la subordonnée hypothétique.