Introduction

Le choix entre le subjonctif et l’indicatif est une question frĂ©quente en grammaire française. Ces deux modes ont des utilisations distinctes, souvent basĂ©es sur le degrĂ© de certitude ou d’incertitude. Voyons comment choisir entre eux.

1ïžâƒŁ La Certitude : L’Indicatif

  • PrĂ©sent : Exprime une certitude ou une rĂ©alitĂ©. Exemple : « Je sais que Michel viendra demain. »
  • Affirmation : Confirme une rĂ©alitĂ© incontestable. Exemple : « Il est vrai de dire que la terre est ronde. »

2ïžâƒŁ L’Incertitude et l’Imaginaire : Le Subjonctif

  • Doute : Indique une possibilitĂ©, sans certitude. Exemple : « Il est possible que Michel vienne demain. »
  • Imaginaire : SuggĂšre une situation non rĂ©elle ou hypothĂ©tique. Exemple : « Imagine que la terre soit plate. »

3ïžâƒŁ Le Sens Global de la Phrase

Si le sens de la phrase exprime la certitude, on opte pour l’indicatif. Si c’est l’incertitude ou l’imaginaire, on choisit le subjonctif.

4ïžâƒŁ Expressions Courantes

Certaines expressions en français orientent naturellement vers l’indicatif ou le subjonctif. Par exemple, « je sais que » mĂšne Ă  l’indicatif, tandis que « il est possible que » mĂšne au subjonctif.

5ïžâƒŁ Attention aux PiĂšges

Il est essentiel de ne pas confondre les temps et les modes. Par exemple, « je souhaite qu’il vient » est incorrect. La forme correcte est « je souhaite qu’il vienne ».

Conclusion

Le choix entre le subjonctif et l’indicatif dĂ©pend du sens de la phrase. En comprenant ce sens et en connaissant les expressions courantes, on peut aisĂ©ment choisir le bon mode. Pour une exploration plus approfondie, il est recommandĂ© de consulter des ressources dĂ©diĂ©es.