🌈 Types de connecteurs logiques

Les connecteurs logiques sont des mots ou des locutions qui Ă©tablissent un rapport de sens entre deux propositions ou entre les Ă©noncĂ©s d’un texte. Ils jouent un rĂŽle trĂšs important dans l’organisation du texte et permettent de structurer un discours de maniĂšre logique et cohĂ©rente.

➕ Conjonctions de coordination

  • et : pour ajouter un Ă©lĂ©ment
  • ou : pour prĂ©senter des choix ou des options
  • or : pour indiquer une opposition ou une alternative

🔀 Conjonctions de subordination

  • puisque : pour indiquer une cause
  • bien que : pour indiquer une concession
  • car : pour indiquer une cause
  • parce que : pour indiquer une cause
  • Ă©tant donnĂ© que : pour indiquer une cause

↔ PrĂ©positions et locutions prĂ©positionnelles

  • malgré : pour indiquer une opposition
  • au point de : pour indiquer une consĂ©quence
  • voici : pour introduire un exemple

🎯 Fonctions des connecteurs logiques

🆚 Opposition

  • mais : pour indiquer une opposition
  • cependant : pour indiquer une opposition
  • nĂ©anmoins : pour indiquer une opposition
  • au contraire : pour indiquer une opposition

🔍 Cause

  • car : pour indiquer une cause
  • puisque : pour indiquer une cause
  • Ă  cause de : pour indiquer une cause
  • du fait que : pour indiquer une cause

🎉 ConsĂ©quence

  • donc : pour indiquer un rĂ©sultat
  • ainsi : pour indiquer un rĂ©sultat
  • de ce fait : pour indiquer un rĂ©sultat
  • par consĂ©quent : pour indiquer un rĂ©sultat

➕ Addition

  • et : pour ajouter un Ă©lĂ©ment
  • de plus : pour ajouter un Ă©lĂ©ment
  • aussi : pour ajouter un Ă©lĂ©ment
  • non seulement
 mais encore : pour ajouter un Ă©lĂ©ment

đŸ€” HypothĂšse

  • si : pour indiquer une condition de rĂ©alisation
  • dans le cas oĂč : pour indiquer une condition de rĂ©alisation
  • Ă  condition que : pour indiquer une condition de rĂ©alisation

⚖ Comparaison

  • plus que : pour comparer
  • moins que : pour comparer
  • autant que : pour comparer

💡 Illustration

  • par exemple : pour donner un exemple
  • c’est ainsi que : pour donner un exemple
  • notamment : pour donner un exemple
  • entre autres : pour donner un exemple

đŸ—Łïž Explication

  • c’est-Ă -dire : pour clarifier ou dĂ©tailler une idĂ©e
  • autrement dit : pour clarifier ou dĂ©tailler une idĂ©e

🏁 Conclusion

  • en conclusion : pour conclure
  • en somme : pour conclure
  • en rĂ©sumé : pour conclure
  • finalement : pour conclure

⏰ Temps

  • d’abord : pour situer les Ă©vĂ©nements dans le temps
  • ensuite : pour situer les Ă©vĂ©nements dans le temps
  • puis : pour situer les Ă©vĂ©nements dans le temps
  • enfin : pour situer les Ă©vĂ©nements dans le temps

🔀 Alternative

  • ou : pour prĂ©senter des choix ou des options
  • soit
 soit
 : pour prĂ©senter des choix ou des options
  • sinon : pour prĂ©senter des choix ou des options

đŸ—ïž Structuration du discours

Lorsqu’on Ă©crit un texte argumentatif, on commence gĂ©nĂ©ralement par un premier Ă©lĂ©ment qu’on introduit par un mot comme tout d’abord, d’une part, avant tout, etc. Ensuite, on continue avec un deuxiĂšme Ă©lĂ©ment qu’on introduit avec ensuite, d’autre part, en outre, par ailleurs, etc. On continue ainsi avec plusieurs Ă©lĂ©ments, plusieurs arguments, par exemple, et on termine avec enfin, finalement, pour finir, en dernier lieu, etc.Lorsqu’on veut introduire un exemple, on peut utiliser par exemple, ainsi, c’est le cas de, notamment, parmi lesquels, etc. On introduit notre exemple juste aprĂšs avoir prĂ©sentĂ© notre argument en dĂ©tail. Par exemple, on va mettre un exemple aprĂšs avoir introduit notre argument commençant par tout d’abord, on mettra un autre exemple aprĂšs avoir introduit notre argument commençant par ensuite, et on mettra notre troisiĂšme argument par exemple aprĂšs le paragraphe qui commence par enfin et qui prĂ©sente un argument spĂ©cifique.