Vous savez que “malgré que” n’est pas français. Mais que faut-il dire à la place ? Bien que ? Quoique ?

Slide1

Malgré que

Slide3

Slide4

Slide5

Slide6

Slide7

Slide8

Slide9

Écrire « malgré que » dans une phrase annonçant la concession est faux.

« Malgré » est déjà une préposition qui indique la concession. Elle ne doit pas être suivie de « que ».

On ne dit pas « Je suis toujours son amie malgré qu’il ne soit plus le même » est faux.

On peut dire « Je suis toujours son amie malgré son changement ».

A la place, on peut aussi utiliser la conjonction de subordination « bien que » ou encore « quoique », afin d’exprimer une concession.

« Bien que » a le même sens que « malgré que ».

« Je suis toujours son amie bien qu’il ne soit plus le même. »

Autres exemples :

« Bien qu’il fasse nuit, je ne peux pas m’arrêter dans ce village. »

« Il est parti à la chasse bien que la météo ait annoncé une forte pluie. »

Attention : il faut mettre le subjonctif après « bien que » et « quoique ».