Expression 4 – structurer une rédaction (introduction, développement, conclusion)

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

Pour la logique et la fluidité quand vous racontez une histoire complète, il faut au moins une introduction, un développement et une conclusion. Voyez comment tout cela s’agence en vue d’une histoire intéressante via cette leçon de Français de Bienécrire.

Structurer une rédaction : introduction, développement, conclusion

❑ Cela concerne les sujets où l’on vous demande d’inventer une histoire complète. ❑ Il faut que l’histoire comprenne une introduction, un développement, une conclusion.

❑ Cela correspond au début du texte. ❑ Il faut donner une bonne raison de traiter le sujet. Pourquoi en êtes-vous arrivé à faire l’action décrite dans le sujet (dans le cas présent cueillir des pommes) ?

Exemple : o Je décidai de cueillir les pommes dans le verger de mon papi, qui habite le village à côté. ➢ Ici, on peut envisager divers problèmes, ainsi que leur résolution : pommier trop haut, difficulté de se procurer une échelle, problèmes pour utiliser celle-ci, nuit qui tombe, retour

❑ La fin de cette histoire ❑ Ce que l’on tire comme leçon ❑ Le bilan

Remarque : ❑ Il faut absolument mettre un alinéa à chaque étape afin de constituer des paragraphes. ❑ On peut aussi faire plusieurs paragraphes au sein du développement.

De préférence : ❑ Quand un récit est décrit d’une certaine façon dans le sujet, on essaie, si possible, de garder le même style.

Explication : ❑ Quand on écrit un récit, on ne change pas celui-ci de façon drastique.

Une rédaction se structure en 3 parties, chacune introduite par un alinéa : • Introduction => immersion dans l’histoire • Développement => péripéties (aventures) • Conclusion => bilan ou enseignement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *