Adjectif 2 – repérage

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

Comment repérer l’adjectif ?
Epithète

L’adjectif qualificatif épithète peut être enlevé sans altération du sens de
la phrase.

Exemple :
o Les bêtes féroces sont à craindre dans cette région.
 On peut supprimer « féroces » sans changer le sens.

Epithète détachée

L’adjectif épithète détachée est séparé de la phrase. Il peut être supprimé.

Exemple :
o Surprise, elle demande des informations complémentaires.
 On peut supprimer « surprise » sans changer le sens.

Attribut

L’adjectif qualificatif attribut est précédé d’un verbe d’état (être, sembler,
paraître, avoir l’air, devenir…).
Sa suppression altère la phrase de départ.

Exemple :
o Ces hommes semblent malhonnêtes.
 si on enlève l’adjectif, la phrase n’a plus de sens

Adjectif relationnel

L’adjectif relationnel se place après le nom. Il ne le précède en aucun cas.
C’est l’équivalent d’un complément du nom.

Exemples :
o L’armée japonaise est impressionnante.  l’armée du Japon
o Cette décision juridique me paraît injuste.  cette décision de la
justice

Résumé : repérage de l’adjectif

q L’adjectif qualificatif épithète se place avant ou après le nom qu’il qualifie. Il
s’accorde en genre et en nombre avec celui-ci et peut être éliminé d’une phrase
sans grande modification du sens (une grande passion).
q L’adjectif épithète détachée est détaché de la phrase et peut se supprimer (Grande,
la passion le dévore).
q L’adjectif qualificatif attribut est précédé d’un verbe d’état. Il s’accorde en genre et
en nombre avec le nom qu’il qualifie et ne peut être supprimé d’une phrase (la
passion est grande).
q L’adjectif relationnel se place après un nom et jamais avant. Il équivaut à un
complément du nom (le cabinet ministériel  du ministre).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *