La nouvelle orthographe

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

La nouvelle orthographe: quels sont les changements ? Tirets dans les numéraux composés, noms composés, verbes en eler/eter etc.

La nouvelle orthographe
La nouvelle orthographe

En 1990, le Conseil supérieur de la langue française a émis des recommandations orthographiques, qui ont été acceptées par l’Académie française.  Depuis 2008, l’Education Nationale les prend en compte.
En 1990, le Conseil supérieur de la langue française a émis des recommandations orthographiques, qui ont été acceptées par l’Académie française.
Depuis 2008, l’Education Nationale les prend en compte.

Voici toutes les modifications qui ont eu lieu entre l’ancienne et la nouvelle orthographe.  Ces nouvelles règles simplifient la langue française. Cependant, l’orthographe traditionnelle reste totalement juste.
Voici toutes les modifications qui ont eu lieu entre l’ancienne et la nouvelle orthographe.
Ces nouvelles règles simplifient la langue française. Cependant, l’orthographe traditionnelle reste totalement juste.

Les numéraux composés : Les mots formant les chiffres sont désormais liés avec des traits d’union et ce, pour tous les groupements de chiffres.  Exemple : On peut écrire six-cent-trente-deux au lieu d’écrire six cent trente-deux.
Les numéraux composés :
Les mots formant les chiffres sont désormais liés avec des traits d’union et ce, pour tous les groupements de chiffres.
Exemple : On peut écrire six-cent-trente-deux au lieu d’écrire six cent trente-deux.

La soudure entre noms composés : Les mots composés sont soudés lorsqu’ils contiennent un préfixe ou un mot savant. Il en est de même pour les onomatopées et les mots d’origine étrangère. Exemple : On peut écrire antigrippe, hightech et portemonnaie au lieu d’écrire anti-grippe, high-tech ou porte-monnaie.
La soudure entre noms composés :
Les mots composés sont soudés lorsqu’ils contiennent un préfixe ou un mot savant. Il en est de même pour les onomatopées et les mots d’origine étrangère.
Exemple : On peut écrire antigrippe, hightech et portemonnaie au lieu d’écrire anti-grippe, high-tech ou porte-monnaie.

Le pluriel des mots composés liés par un trait d’union : Tous les mots composés liés par un trait d’union portent désormais la marque du pluriel à la fin du second mot. Exemple : On peut écrire les après-midis, les bas-fonds, les amuse-bouches au lieu d’écrire les après-midi, les bas-fond ou les amuse-bouche.
Le pluriel des mots composés liés par un trait d’union :
Tous les mots composés liés par un trait d’union portent désormais la marque du pluriel à la fin du second mot.
Exemple : On peut écrire les après-midis, les bas-fonds, les amuse-bouches au lieu d’écrire les après-midi, les bas-fond ou les amuse-bouche.

Le pluriel des mots composés liés par un trait d’union : Les exceptions :  Restent inchangés les noms propres ainsi que les mots composés contenant un second élément précédé d’un article. Exemple: un trompe-l’oeil
Le pluriel des mots composés liés par un trait d’union :
Les exceptions :
Restent inchangés les noms propres ainsi que les mots composés contenant un second élément précédé d’un article.
Exemple: un trompe-l’oeil

Le remplacement de l’accent aigu par l’accent grave : L’accent aigu est remplacé par l’accent grave lorsque le « e » accentué est placé devant une syllabe contenant un « e » muet. Exemple : On peut écrire évènement au lieu d’écrire événement ; règlement au lieu de réglement.
Le remplacement de l’accent aigu par l’accent grave :
L’accent aigu est remplacé par l’accent grave lorsque le « e » accentué est placé devant une syllabe contenant un « e » muet.
Exemple : On peut écrire évènement au lieu d’écrire événement ; règlement au lieu de réglement.

Le remplacement de l’accent aigu par l’accent grave : Les exceptions :  Lorsque le « é » est au début du mot ou lorsqu’il se trouve dans un préfixe, il reste inchangé. Le « é » dans « médecine » et « médecin » ne change pas non plus.
Le remplacement de l’accent aigu par l’accent grave :
Les exceptions :
Lorsque le « é » est au début du mot ou lorsqu’il se trouve dans un préfixe, il reste inchangé. Le « é » dans « médecine » et « médecin » ne change pas non plus.

Le retrait des accents circonflexes sur le « i » et le « u » : Les mots qui contenaient un « î » ou un « û » changent d’écriture, car l’accent circonflexe n’est plus utilisé dans ces mots. Exemple :  On peut écrire parait et couter au lieu d’écrire paraît ou coûter.
Le retrait des accents circonflexes sur le « i » et le « u » :
Les mots qui contenaient un « î » ou un « û » changent d’écriture, car l’accent circonflexe n’est plus utilisé dans ces mots.
Exemple : On peut écrire parait et couter au lieu d’écrire paraît ou coûter.

Le retrait des accents circonflexes sur le « i » et le « u » : Les exceptions :  Cette règle ne s’applique pas aux terminaisons des verbes au passé simple (nous finîmes) et au subjonctif ainsi qu’aux mots ambigus, aux noms propres et à leurs dérivés.
Le retrait des accents circonflexes sur le « i » et le « u » :
Les exceptions :
Cette règle ne s’applique pas aux terminaisons des verbes au passé simple (nous finîmes) et au subjonctif ainsi qu’aux mots ambigus, aux noms propres et à leurs dérivés.

L’utilisation du tréma dans les mots avec « u » prononcé Les mots contenant un « u » bien prononcé ont leur tréma sur le « u ». Exemple : On peut écrire exigüe ou cigüe au lieu d’écrire exiguë ou ciguë.
L’utilisation du tréma dans les mots avec « u » prononcé
Les mots contenant un « u » bien prononcé ont leur tréma sur le « u ».
Exemple : On peut écrire exigüe ou cigüe au lieu d’écrire exiguë ou ciguë.

La conjugaison des verbes se terminant par « -eter » et « -eler » Lorsqu’ils sont conjugués, les verbes en « -eler » et « -eter » n’ont plus de double « l » ou « t » ; au lieu de cela le « e » précédant le « l » ou le « t » devient « è ». Exemple : On peut écrire martèle et époussète au lieu d’écrire martelle ou époussette.
La conjugaison des verbes se terminant par « -eter » et « -eler »
Lorsqu’ils sont conjugués, les verbes en « -eler » et « -eter » n’ont plus de double « l » ou « t » ; au lieu de cela le « e » précédant le « l » ou le « t » devient « è ».
Exemple : On peut écrire martèle et époussète au lieu d’écrire martelle ou époussette.

La conjugaison des verbes se terminant par « -eter » et « -eler » Les exceptions :  Les verbes appeler et jeter gardent leurs anciennes formes conjuguées ; il en est de même pour les verbes appartenant à la famille de ces deux derniers (rappeler, rejeter, interpeler etc.)
La conjugaison des verbes se terminant par « -eter » et « -eler »
Les exceptions :
Les verbes appeler et jeter gardent leurs anciennes formes conjuguées ; il en est de même pour les verbes appartenant à la famille de ces deux derniers (rappeler, rejeter, interpeler etc.)

Le changement pour les mots contenant « -olle » Les mots contenant « -olle » s’écrivent avec un seul « l ». Exemple : On peut écrire corole et bouterole au lieu d’écrire corolle ou bouterolle.
Le changement pour les mots contenant « -olle »
Les mots contenant « -olle » s’écrivent avec un seul « l ».
Exemple : On peut écrire corole et bouterole au lieu d’écrire corolle ou bouterolle.

Le changement pour les mots contenant « -olle » Les exceptions :  Les mots qui suivent ainsi que leurs dérivés restent inchangés : molle, colle, folle.
Le changement pour les mots contenant « -olle »
Les exceptions :
Les mots qui suivent ainsi que leurs dérivés restent inchangés : molle, colle, folle.

Les verbes se terminant par « -otter » Les verbes qui se terminent par « -otter » n’ont plus de double « t ». Exemple : On peut écrire frisoter et dansoter au lieu d’écrire frisotter ou dansotter.
Les verbes se terminant par « -otter »
Les verbes qui se terminent par « -otter » n’ont plus de double « t ».
Exemple : On peut écrire frisoter et dansoter au lieu d’écrire frisotter ou dansotter.

Le changement pour les mots contenant « -illier » et « -illière » Les noms qui contenaient autrefois « -illier » et « -illière » ne s’écrivent plus avec le « i » qui suit le double « l ». Exemple : On peut écrire quincaillère et serpillère au lieu d’écrire quincaillière ou serpillière.
Le changement pour les mots contenant « -illier » et « -illière »
Les noms qui contenaient autrefois « -illier » et « -illière » ne s’écrivent plus avec le « i » qui suit le double « l ».
Exemple : On peut écrire quincaillère et serpillère au lieu d’écrire quincaillière ou serpillière.

L’invariabilité du participe passé de « laissé » Au participe passé, « laissé » n’a plus besoin de s’accorder (ni en genre ni en nombre) lorsqu’il est suivi de l’infinitif. Exemple : Marie et Henriette se sont laissé bercer.
L’invariabilité du participe passé de « laissé »
Au participe passé, « laissé » n’a plus besoin de s’accorder (ni en genre ni en nombre) lorsqu’il est suivi de l’infinitif.
Exemple : Marie et Henriette se sont laissé bercer.

Le pluriel des mots étrangers Les mots étrangers se mettent au pluriel comme les mots en français. Exemple : On peut écrire les barmans et les sandwichs au lieu d’écrire les barmen ou les sandwiches.
Le pluriel des mots étrangers
Les mots étrangers se mettent au pluriel comme les mots en français.
Exemple : On peut écrire les barmans et les sandwichs au lieu d’écrire les barmen ou les sandwiches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *