La ponctuation deuxième partie : point-virgule, virgule, guillemets, parenthèses, tirets

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

Un point-virgule peut-il terminer une phrase ? Quand utiliser des guillemets ? Quelle est la différence entre les guillemets et les parenthèses ? A quel moment utiliser un tiret lors de la rédaction d’un texte ? Y-a-t-il un espace avant un point virgule ? Doit-on mettre un espace après un point-virgule ? Apprenez toutes les règles de la ponctuation dans ce cours de français de Bienécrire.

La ponctuation deuxième partie : point-virgule, virgule, guillemets, parenthèses, tirets

 Sa valeur se situe entre le point et la virgule.  En d’autres termes, il a une valeur plus importante que la virgule, mais moins importante que le point.

 Dans une phrase, le point virgule marque généralement deux idées différentes, mais appartenant à un même contexte dans une phrase.

 Le point-virgule peut également être utilisé dans une phrase longue qui présente déjà des virgules.

 Le point-virgule peut également être utilisé dans une phrase longue qui présente déjà des virgules.

NB :  Bien que le point-virgule soit une ponctuation moyenne, il ne termine jamais une phrase. Le mot qui suit un point-virgule ne prend jamais une majuscule sauf dans le cas d’un nom propre.

NB :  D'autre part, avec tous les signes doubles (point-virgule, deux-points, point d'exclamation, point d'interrogation), il y a un espace AVANT le signe (et après aussi bien sûr...).  Selon les pays, cette règle n'est plus en usage. Par exemple, au Canada ou en Suisse, il n'y a pas d'espace avant le point-virgule.

 La ponctuation faible se rencontre à l’intérieur des phrases et se traduit par un signe bien précis qui est la virgule.

 La virgule a la particularité d’être polyvalente d’où le fait qu’elle peut assurer de nombreux rôles. En voici quelques-uns : ➢ La virgule peut être utilisée pour écarter le complément circonstanciel.

 Ce signe de ponctuation permet de faire une énumération.

 La virgule permet également de mettre en apposition un adjectif qualificatif ou un groupe nominal.

 Outre la ponctuation forte, moyenne et faible, on distingue également un quatrième type de ponctuation qui n’est pas inclus dans ces trois catégories.  Cette ponctuation regroupe trois signes bien distincts à savoir les guillemets, les parenthèses et les tirets.  Par contre, si l’on parle non pas du mot, mais du sens qu’il a, il n’y a pas de guillemets.

 Les guillemets sont également courants en discours rapportés. En effet, pour pouvoir rapporter fidèlement les paroles d’une personne, il faut les mettre dans des guillemets.

 Ce signe de ponctuation peut également être utilisé pour marquer l’origine étrangère d’un ou des plusieurs mots.

 On peut aussi les utiliser pour critiquer l’emploi abusif d’un mot (dans un contexte péjoratif).

 Dans une phrase, les parenthèses permettent de rajouter des mots pour davantage de précision. Ces mots sont jugés moins importants tout simplement parce qu’ils peuvent être enlevés de la phrase sans que le sens de cette dernière ne change.

Exemple : o Notre ami (trop habitué par notre présence) n’a pas pu s’empêcher de ne pas nous appeler durant son séjour en Italie.

 Ils permettent de faire une énumération (sous forme de liste).  Ils s’utilisent dans les dialogues.

 Point-virgule : entre le point et la virgule (opposition entre deux parties de la phrase)  Virgule : isoler le complément, énumérer, faire une apposition  Guillemets : citer, faire un dialogue  Parenthèses : rajouter des informations facultatives  Tirets : énumérer, faire un dialogue

2 réflexions sur “ La ponctuation deuxième partie : point-virgule, virgule, guillemets, parenthèses, tirets ”

  1. Bonjour,

    1. Tout cela est, évidemment, le déroulé d’un diaporama. 😉

    2. Vous dites : « Référez-vous à la vidéo sur les tirets ». Il serait bien d’en donner le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *