Ponctuation: pourquoi et comment mettre une ponctuation correcte dans une phrase

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

 

Ponctuation :

Pourquoi et comment

mettre une ponctuation

correcte dans une phrase?

Pourquoi mettre une ponctuation correcte dans la phrase?

  • Une ponctuation correcte est comme une orthographe correcte.
  • Elle aide à la compréhension de l’ensemble.


Pour savoir si la ponctuation que l’on a mise est correcte, il faut relire son texte à haute voix en faisant une pause:

  • d’une seconde quand on met une virgule
  • de trois secondes quand on met un point
  • de deux secondes quand on met un point-virgule.

Ma vie est monotone je chasse les poules les hommes me chassent toutes les poules se ressemblent et tous les hommes se ressemblent je m’ennuie donc un peu mais si tu m’apprivoises ma vie sera comme ensoleillée je connaîtrai un bruit de pas qui sera différent de tous les autres les autres pas me font rentrer sous terre le tien m’appellera hors du terrier comme une musique et puis regarde tu vois là bas les champs de blé je ne mange pas de pain le blé pour moi est inutie les champs de blé ne me rappellent rien et ça c’est triste mais tu as des cheveux couleur d’or alors ce sera merveilleux quand tu m’auras apprivoisé le ble qui est doré me fera souvenir de toi et j’aimerai le bruit du vent dans le blé

Le texte perd de son sens

A la fin de chaque phrase (sujet,

verbe, complément), on met un point..

  • Quand une phrase est complexe (il y a deux verbes conjuguées dans la phrase), on met une virgule ou un point-virgule entre le deux propositions.
  • Une proposition est un morceau de phrase.

Revoyons le texte, en remettant la ponctuation initiale, celle choisie par l’auteur du Petit Prince, St Exupéry.

Ma vie est monotone. Je chasse les poules, les hommes me chassent. Toutes les poules se ressemblent, et tous les hommes se ressemblent. Je m’ennuie donc un peu. Mais, si tu m’apprivoises, ma vie sera comme ensoleillée. Je connaîtrai un bruit de pas qui sera différent de tous les autres. Les autres pas me font rentrer sous terre. Le tien m’appellera hors du terrier, comme une musique. Et puis regarde! Tu vois, là-bas, les champs de blé? Je ne mange pas de pain. Le blé pour moi est inutile. Les champs de blé ne me rappellent rien. Et ça, c’est triste! Mais tu as des cheveux couleur d’or. Alors ce sera merveilleux quand tu m’auras apprivoisé! Le blé, qui est doré, me fera souvenir de toi. Et j’aimerai le bruit du vent dans le blé…

Toute la beauté du texte est revenue.

Les mêmes mots sont utilisés, mais la ponctuation change l’intonation du lecteur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *