Former une question. Comment faire une phrase interrogative ?

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

Il y a plusieurs façons de former une phrase interrogative. Vous avez par exemple l’emploi de « Est-ce que », l’inversion du sujet, l’emploi de mots interrogatifs tels que « comment ? » ou « quand ? » Bienécrire vous détaille tout cela à travers cette leçon de grammaire.

Comment faire une question : formation de la phrase interrogative

Formation de la phrase interrogative  On utilise la phrase interrogative quand on pose une question. Ce type de phrase commence toujours par une lettre majuscule et se termine par un point d’interrogation (?).

Exemples : o Que pensez-vous de cette maison que mon fils aîné souhaite acheter ? o Es-tu de ceux qui veulent obtenir une bourse et continuer leurs études en Asie ? o Vont-ils enfin me dire toute la vérité sur cette histoire ?

 À l’oral, la phrase interrogative se reconnaît par une intonation montante.  À l’écrit, elle se termine par un point d’interrogation (?).

A l’oral, il est possible de poser la question avec la même structure qu’une phrase affirmative, mais en utilisant la bonne intonation. Cette structure est considérée comme du langage familier. Exemples : o Tu habites toujours dans cette petite maison dans les bois ? o Les élèves ont quand-même eu le temps de réviser ?

La phrase interrogative se construit par l’emploi de « Est-ce que » en début de phrase. Exemples : o Est-ce que vous avez déjà lu Le Crime de l’Orient-Express d’Agatha Christie ? o Est-ce qu’il faut étudier jusqu’à obtenir son doctorat ou plutôt penser à travailler dès la licence ou le master ?

 La phrase interrogative peut aussi s’obtenir par l’inversion du sujet. Cette méthode est possible quand le sujet est un pronom personnel. Exemples :  Avez-vous pris le temps de lire la charte éditoriale que je vous ai envoyée ?  Puis-je discuter un peu avec votre fils ?

Remarque : quand il y a inversion entre le pronom sujet et le verbe, on met un trait d’union entre les deux mots. Si le verbe se termine par une voyelle, on rajoute « -t- » entre le verbe et le pronom. Exemples :  Faudra-t-il encore que je me répète ?

Pour avoir une phrase interrogative, il est possible de procéder à l’ajout d’un pronom qui reprend le groupe nominal sujet après le verbe ou l’auxiliaire. Exemple : o Ernestine a-t-elle visité le fameux « British Museum » lors de son dernier séjour en Angleterre ? o Cela va-t-il lui permettre de trouver la solution à ce problème ?

 La phrase interrogative peut être formée à partir d’un mot interrogatif placé en début de phrase.  Les mots interrogatifs à utiliser sont : Pourquoi ? Quand ? Comment ? Où ? Que ? Qu’est-ce qui ? Qu’est-ce que ? Quel ? Quelle ? Quels ? Quelles ? Etc.

Exemples : o Quand vas-tu me rendre le livre d’histoire que tu m’as emprunté ? o Pourquoi cherchez-vous toujours à me contredire ? o Quels sont les symptômes et les manifestations de la grippe ? o Que désires-tu mon cher enfant ?

Résumé  La phrase interrogative : • est employée pour poser une question. Elle commence par une majuscule et se termine par un point d’interrogation ( ? ). • peut avoir la forme d’une phrase déclarative mais se reconnaît, à l’écrit, par le point d’interrogation à la fin et à l’oral, par une intonation montante.

 La phrase interrogative : • peut se construire par l’emploi de « Est-ce-que » en début de phrase. • peut être obtenue par une inversion sujet-verbe. Cela est possible quand le sujet est un pronom personnel (exemple : faut-il). • peut être obtenue en ajoutant un pronom reprenant le groupe nominal après le verbe ou l’auxiliaire (exemple : ton ami a-t-il fini) • peut se former par l’emploi de mots interrogatifs comme : qui ? Quand ? Comment ? Pourquoi ? Etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *