Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

Les figures d’analogie :
Antonomase, périphrase
et autres métonymies
Les métonymies

Une métonymie implique un lien logique entre le comparant et le
comparé. Selon le type de lien, les métonymies peuvent donc posséder
des noms particuliers.

Périphrase

La périphrase est le remplacement d’une chose par sa définition ou sa description.

Périphrase

La périphrase est le remplacement d’une chose par sa définition ou sa description.

Exemple :
o Einstein a remporté le prix le plus prestigieux de la physique en 1921.

On parle ici du prix Nobel de Physique.

Antonomase

L’antonomase est le remplacement d’un nom commun par un nom propre.

Antonomase

L’antonomase est le remplacement d’un nom commun par un nom propre.

Exemple :
o J’ai regardé un De Funès hier soir.

Le nom propre de l’acteur a remplacé le groupe nominal « un film dans lequel joue De Funès ».

Antonomase

L’antonomase est le remplacement d’un nom commun par un nom propre.

Exemple :
o J’ai regardé un De Funès hier soir.

Le nom propre de l’acteur a remplacé le groupe nominal « un film dans lequel joue De Funès ».

On notera la présence d’un déterminant avant le nom propre : il est devenu nom
commun.

Antonomase

L’antonomase est le remplacement d’un nom commun par un nom propre.

Exemple :
o J’ai regardé un De Funès hier soir.

Le nom propre de l’acteur a remplacé le groupe nominal « un film dans lequel joue De Funès ».

L’antonomase peut aussi représenter l’effet inverse : un nom propre devenant un nom
commun. Elle se produit surtout par antonomase par périphrase.

Antonomase

L’antonomase peut aussi être utilisée pour décrire un concept par l’une de ses
représentations les plus connues.
Exemple :
o Cette Vénus et cet Apollon font un beau couple. Espérons que ce Don Juan ne le
brise pas.

Ces trois noms propres remplacent respectivement « belle femme » « bel homme » et « charmeur » :
« Cette belle femme et ce bel homme font un beau couple. Espérons que ce charmeur ne le brise pas »

Antonomases lexicalisées

Par catachrèse, un certain nombre d’antonomases se sont lexicalisées.

Exemples :
o De marques : un frigo, un kleenex, un bic…
o De personnalités diverses : un mécène, une poubelle, un sandwich…

La majuscule du nom propre disparaît alors : le mot est devenu un nom commun.

Antonomase par périphrase

Une antonomase par périphrase cumule antonomase et périphrase.

Antonomase par périphrase

Une antonomase par périphrase cumule antonomase et périphrase.

Exemple :
o Le destructeur de Pompéi s’est à nouveau réveillé.

On parle ici du Vésuve, volcan responsable, en 79 av. J.C, de la destruction de plusieurs villes dont la plus connue est Pompéi.
Le nom propre est substitué à une périphrase.

La pronomination

La pronomination ressemble à la périphrase et à l’antonomase par périphrase.
Elle concerne les noms communs et les noms propres indistinctement, mais se révèle
être plus allusive que ces deux autres figures : elle montre une réticence à exprimer le
nom ainsi périphrasé.
Cette forme de circonlocution utilise aisément une formulation du type « celui qui… ».

La pronomination

La pronomination ressemble à la périphrase et à l’antonomase par périphrase.
Elle concerne les noms communs et les noms propres indistinctement, mais se révèle
être plus allusive que ces deux autres figures : elle montre une réticence à exprimer le
nom ainsi périphrasé.
Cette forme de circonlocution utilise aisément une formulation du type « celui qui… ».
Exemples :
o Je possède dans mon jardins trois volatiles du même genre que ceux qui avaient sauvé
Rome il y a fort longtemps.

o Celui qui a détruit Pompéi s’est à nouveau réveillé.

Métalepse

La métalepse est l’usage de la cause à la place de la conséquence, ou vice-versa.

Métalepse

La métalepse est l’usage de la cause à la place de la conséquence, ou vice-versa.

Exemple :
o Quand la terre se couvre de neige, la durée des jours diminue.

Ici, au lieu de parler de la cause : la venue de l’hiver, on utilise la conséquence : la tombée de la neige.

Métalepse

La métalepse est l’usage de la cause à la place de la conséquence, ou vice-versa.

Exemple :
o Quand la terre se couvre de neige, la durée des jours diminue.

Ici, au lieu de parler de la cause : la venue de l’hiver, on utilise la conséquence : la tombée de la neige.

De par son fonctionnement, la métalepse pourra aisément utiliser une réification
(transformation d’une idée abstraite en une chose concrète).

Pars pro toto

Le pars pro toto est l’usage de la partie pour désigner le tout.

Exemple :
o Les voiles disparaissaient à l’horizon.

La partie (les voiles) remplace le tout (le bateau).

Totum pro parte

A l’inverse, le totum pro parte est l’usage du tout pour désigner la partie.

Exemple :
o La voiture cala au feu rouge.

Le tout (la voiture) remplace la partie (le moteur de la voiture).

Métonymie diverses

Certaines catégories de métonymies (et de synecdoques) ne portent pas de nom

spécifique bien que leur usage soit fréquent.

On pourra citer :
o Le contenant pour le contenu
o Le genre pour l’espèce
o Le singulier pour le pluriel
o Le symbole pour ce qui lui est associé
o La matière pour l’objet
o Le lieu pour ce qu’il produit, ce qui y est situé
o L’outil/instrument pour qui l’utilise
Ainsi que leurs réciproques.

Abstraction et réification

Les abstractions et réifications vues dans la vidéo intitulée « Personnification et
autres transformations physiques » sont parfois classées parmi les synecdoques.

Résumé : les noms des métonymies

Nom Comparé Comparant Périphrase Une chose Définition ou description de cette chose Antonomase Nom commun Nom propre Antonomase par périphrase Nom propre Définition ou description imagée de ce nom propre Pronomination Nom commun ou propre Définition ou description imagée allusive Conséquence Cause Métalepse Cause Conséquence Pars pro toto Tout Partie Totum pro parte Partie Tout Abstraction Chose concrète Chose abstraite Réification Chose abstraite Chose concrète