Lecture 2 – h muet, h aspiré

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

Pour bien écrire en français, les règles du h muet et h aspiré sont à maîtriser. Notez par exemple que quand l’h muet est précédé d’une consonne, il y a liaison avec le mot qui le précède. Ce qui n’est toutefois pas le cas quand il s’agit de h aspiré. Dans cette leçon, Bienécrire vous montre les règles régissant le h muet et le h aspiré.

  • En langue française, on distingue deux types de « h » :
    O Le « h » muet
    O Le « h » aspiré
     Ces deux « h » se reconnaissent dans la prononciation des mots
    qui les renferment.

 

  • La lettre « h » est dite muette si elle n’est pas articulée lors de la prononciation du mot qu’elle commence.

– À l’oral, la présence de cette lettre n’est pas marquée et le mot
semble commencer par une voyelle.

Exemple :
o L’homme, l’habitude, l’hameçon…

« h » muet
Habiter L’harmonie L’hélice
L’haleine J’hallucine L’héroïne
Habile L’hélium L’histoire
L’habit L’hérésie L’hilarité
L’hallali J’hérite L’horreur
L’hégémonie Hermétique L’hiver
L’hameçon L’haltère L’huître
L’hécatombe L’hermine L’hyène
L’habitude Hier L’honneur
L’hélicoptère L’hiatus L’huissier
Héberger L’hirondelle

  • La lettre « h » est dite aspirée quand sa présence est bien marquée
    dans un mot aussi bien à l’écrit qu’à l’oral.
  • Ce type de « h » donne à la voyelle qu’il précède une articulation
    gutturale.

Guttural : qui se prononce dans la gorge

« h » aspiré (se prononce)
La haine Le hamac Le hibou
Je halète La harpe Le hêtre
La hache Le hasard Le hublot
Le haillon Le haut-parleur Le hors-d’œuvre
La halte Le hayon Je hurle
Le hareng Le hamster La hutte
Le handicap Le hérisson La housse
La hantise Le héros Le huis clos
Je haïs Le héron La hernie
Le harnais Je heurte Le hangar
Le hanneton Le haricot

Quand faire la liaison ?

  • Lorsque le mot qui précède le « h » finit par une consonne :

O Si le « h » est muet, il y a une liaison

O Si le « h » est aspiré, il n’y a pas de liaison

Exemple :
o Les hommes  il y a une liaison (« h » muet)
o Les haricots  il n’y a pas de liaison (« h » aspiré)

Quand faire l ’élision ?

  • Lorsque le mot qui précède le « h » finit par un « e » muet :

O Si le « h » est muet, il y a une élision

O Si le « h » est aspiré, il n’y a pas d’élision (« h » se comporte alors comme une
consonne et empêche l’élision)

Exemple :
o L’homme  il y a une élision (« h » muet) ; on ne peut pas dire le
homme
o Le haricot  il n’y a pas d’élision (« h » aspiré)

 Pour les verbes à la première personne du singulier, même si cette forme est
incorrecte, on a tendance à élider le « e » du « je », même avec les « h »
aspirés.

Exemple :
o Mais ce soir, oui, ce soir, j’hurle à la lune ! (A. Chedid)

Pour savoir si le « h » qui débute un mot est « muet » ou « aspiré », il suffit de
vérifier dans le dictionnaire.
 Généralement, un mot débutant par un « h » aspiré est marqué le plus
souvent par un astérisque. S’il n’y a pas d’astérisque, le « h » est muet.

Exemple :
Source : larousse.fr
(dictionnaire en ligne)

Remarque :
Les mots d’origine grecque ou latine ont un « h » muet tandis que
les mots d’origine germanique ou anglaise ont des « h » aspirés.
Il en est de même pour les interjections.

Résumé :

– Le « h » est muet quand il n’est pas prononcé à l’oral.
– Il implique une liaison avec la consonne qui le précède (les hommes)
– S’il est précédé d’un « e » muet, celui-ci s’élide (l’homme)
– Il est présent dans les mots d’origine grecque ou latine
– Le « h » est aspiré quand il est prononcé à l’oral.
– Il n’y a théoriquement pas d’élision, s’il est précédé d’une voyelle (je hurle)
– Il n’y a pas de liaison (les hurlements)
– Il est présent dans les mots d’origine germanique ou anglaise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *