Lecture 6 – Outils de l’analyse littéraire n°3

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

Avec cette leçon de français soigneusement composée par Bienécrire, vous allez savoir comment faire une analyse détaillée d’un texte littéraire. Le cadrage de la situation d’énonciation précède les démarches relative à l’analyse des caractéristiques du texte, l’étude de la structure…

 

Les outils d’analyse littéraire n°3 :

• L’APPROCHE GLOBALE D’UN TEXTE LITTÉRAIRE
• Situer le texte (paratexte, contexte)
• Caractériser le texte (genre littéraire, forme du discours, registre)
• L’ANALYSE DÉTAILLÉE D’UN TEXTE LITTÉRAIRE
• Situation d’énonciation
• Ébauche de la procédure d’une analyse détaillée
Situation d’énonciation
• On répond de prime abord aux questions suivantes :
• Qui parle ?
• À qui ?
• Quand ?
• Où ?
• Comment ?
• Dans quel but ?
Nombreux sont les marqueurs grammaticaux qui permettront
de déterminer les caractéristiques du texte.
• On a comme marqueurs grammaticaux :
1) Les indices de marques :

Les pronoms personnels (je, tu, nous…), les déterminants (mon, ce…), les pronoms possessifs (le mien, le tien, le nôtre…) et indéfinis (on)
2) Les indices spatio-temporels :

les compléments de lieu et de temps (ici, maintenant…), les démonstratifs (à cet endroit, celui-ci…) les temps verbaux.
3) des indices de subjectivité :
• Les termes affectifs qui expriment les sentiments de l’énonciateur par rapport au thème de l’énoncé.
• Les adjectifs évaluatifs qui sont soit péjoratifs (négatifs) soient mélioratifs (positifs).
• Les modalisateurs.
Les modalisateurs : la modalisation permet au locuteur de manifester
son degré d’adhésion par rapport à son énoncé.
Il se distingue par l’emploi des :
• verbes modaux tels que vouloir, devoir, pouvoir…
• adverbes modalisateurs (vraiment, très)
• tout élément qui montre l’avis du locuteur

Analyse de la structure
• Préciser la thématique du texte en relevant les visées du
texte (raconter, décrire etc.).
Analyser sa structure en étudiant la construction du texte par paragraphe :
1) Cas du texte argumentatif :
• Choix des connecteurs pour articuler les paragraphes
• Majoritairement des connecteurs logiques

• Circuit argumentatif
• Thèse/argument 1/exemple 1/argument 2/exemple 2 etc.

Analyser sa structure en étudiant la construction du texte par paragraphe :

Cas du texte narratif :
• Choix des connecteurs pour articuler les paragraphes
• Majoritairement spatio-temporels

• Schéma narratif
Rappel sur le schéma narratif :
o Situation initiale (situation de départ)
o Elément déclencheur (problème qui survient)
o Péripéties (aventures)
o Élément de résolution et dénouement (fin)

Analyser la langue :
1. Les champs lexicaux (ensemble des mots se rapportant au même thème)
2. Le choix du lexique (valorisant/dévalorisant ; abstrait/concret, technique…)
3. Le niveau de langue (soutenu, courant, familier, argotique)
4. le choix d’écriture de l’auteur à travers :
– la construction des phrases
(simple/complexe ; coordonnées, subordonnées, interrogatives, exclamatives, négatives…),
– les figures de style
– le temps dominant…
• Il ne faut jamais séparer l’analyse de la forme de celle du fond, car au
final, ces deux mouvements de l’analyse littéraire se complètent.

• Les détails techniques doivent servir de support au ressenti que l’on a
face au texte.

• Les outils servent de preuve à notre vision du texte ; il n’ont d’intérêt
que pour justifier notre sensibilité au texte.
Résumé :

• Vision globale : Situer (paratexte, contexte) et caractériser le texte (genre littéraire, forme du discours,
registre)

• Vision détaillée :
• Situation d’énonciation
• Marqueurs grammaticaux (« mon » etc.)
• Marques de subjectivité (lexique évaluatif et modalisateurs)
• Structure du texte (composition en paragraphes ayant chacun un thème)
• Analyse de la langue (champ lexical, niveau de langue, construction des
phrases etc.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *