Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

Interjections :
Définition et rôle
Les interjections

q Les interjections sont des mots invariables qui servent à représenter
un son ou à exprimer un message sonore.

Les interjections

q Les interjections sont une classe grammaticale constituée de mots :
O Invariables,
O Ne possédant pas de fonctions grammaticales.

Les interjections sont quasiment toujours suivies d’un point
d’exclamation.

Les interjections

q Les interjections sont utilisées au quotidien.

Exemples :
_ Hé ! Salut !
_ Mince ! Ouf ! Zut ! Aïe !

Les interjections

q On distingue particulièrement les onomatopées des autres
interjections. Les onomatopées concernent les bruits et sons reproduits
textuellement.
Exemples :
Boum ! Badaboum !
Grrrrr ! Ouaf ! Ouaf !
Hé ! Oh ! Ah ! Euh…

Les interjections

q Les autres interjections sont des mots, de la langue courante, détournés
de leur usage habituel – on appelle cela une dérivation impropre : un mot d’une autre classe grammaticale devient une
interjection.
Exemples :
Au secours !
Salut ! Bonjour !
Comment !

Les interjections

q Ces mots peuvent provenir de toute autre classe grammaticale :

Exemples :
Adverbe : Comment !
Locution adverbiale : Eh bien !
Verbe : Tiens !
Nom employé seul : Attention !
Nom employé avec un satellite : Tonnerre de Brest !
Groupe nominal : Ma parole !

Les interjections

q Ces mots peuvent aussi provenir d’un emprunt à une langue étrangère :

Exemples :
Ciao !
Bye bye !
Hello !

Les interjections

q Les interjections peuvent servir à exprimer des émotions, des ressentis,
des sensations et réactions instantanées :
Exemples :
Douleur : Aïe ! Ouille !
Colère : Didjou !
Surprise : Oh !
Soulagement : Ouf !
Tristesse et pleurs : Snif !
Rire moqueur : Haha !

Les interjections

q Cette transcription rapide des émotions a donc son utilité dans toute
transcription d’un dialogue direct – dont les dialogues théâtraux
Exemplecomiques. :
Ah ! c’est moi ! Mon esprit est troublé, et j’ignore où je suis, qui je suis, et ce que je fais.
Hélas ! mon pauvre argent ! mon pauvre argent ! mon cher ami !
– L’Avare, Molière

Il ne faut pas confondre les interjections, en gras, avec les phrases exclamatives ou avec une exclamation courte.

Les interjections

q Comme cette transcription des émotions se veut instantanée, et que
l’interjection ne possède aucune fonction grammaticale, les
interjections n’ont pas de place fixe dans la phrase.
Exemples :
Ouf ! Je suis sauvé !
Je suis, ouf, sauvé !
Je suis sauvé, ouf !

Les interjections

q Si l’interjection est invariable, le mot n’est pas forcément toujours un
singulier. On peut donc retrouver ainsi deux interjections différentes,
l’une ayant emprunté le singulier, l’autre le pluriel.
Exemples :
Diable ! Mille Diables !
Tiens ! Tenez donc !

Résumé : Les interjections

q Une interjection est un mot invariable permettant d’exprimer
une émotion forte, ou un son, dans un texte.