Valeurs du présent de l’indicatif : quand utiliser le present ?

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp


Valeurs du présent de l’indicatif

   Le présent d’énonciation est le présent qui exprime une action qui se passe
au moment même où l’on en parle.

   Il peut se reconnaître avec l’utilisation de marqueurs de temps tels que :
« en ce moment », « en train », « au moment où je parle », « maintenant »,
etc.

Exemples :
o   Nous sommes en ce moment même au bord de la mer, mais je ne sens
pas la brise océanique.
o   Margot est en train de relire son livre favori.

 Nous   utilisons le présent d’habitude pour parler d’actions
habituelles ; d’actions que nous entreprenons régulièrement.

 On   le reconnaît par l’utilisation des marqueurs de temps tels que :
« chaque (jour de la semaine, mois, année, jour de la semaine,
etc.) », « tous les », une heure précise de la journée, etc.

Exemple :

o   Je me lève à cinq heures du matin tous les jours.

o   Vous prenez le bus pour aller à l’école du lundi au vendredi.

   Le présent de la vérité générale énonce un fait prouvé par les
sciences et les recherches ou encore un fait historique.

 Les   vérités générales restent des faits qui ont toujours été
d’actualité.

Exemple :

•   Qui veut aller loin ménage sa monture.

•   Trois fois deux font six.

 Le   présent duratif est utilisé pour exprimer une action ou bien une
situation qui s’étend dans le temps.

 Pour   reconnaître le présent duratif, on utilise les marqueurs de
temps tels que : « depuis », « cela fait … heures/jours/ semaine/
mois/ année », « depuis », etc.

Exemple :

•   Cela fait trois jours qu’il ne mange pas, tellement la maladie
l’affaiblit.

•   Le festival est là depuis deux semaines.

   On exprime le futur proche en conjuguant le verbe « aller » au présent
et en le faisant suivre de l’infinitif d’un verbe (celui dont on veut
exprimer l’action).

Exemples :
•    Nous allons partir d’ici peu.
•    Les garçons vont nager dans le lac salé.

   On exprime le passé récent en conjuguant le verbe « venir de » au présent
suivi de l’infinitif d’un verbe (celui dont on veut exprimer l’action).

Exemple :
•   Je viens de rendre visite à ma grand-mère.
•   Tu viens de lire les consignes de sécurité.

 Le   présent de narration est utilisé dans les récits pour casser la
monotonie du temps passé et pour donner plus de dynamisme à
une narration.

   Lorsque l’on a un présent de narration, on remarque qu’il est d’abord
précédé de passé simple ou d’imparfait.
Exemple :
o   J’allais à la recherche d’une nouvelle espèce de papillon et soudainement,
j’entendis le rugissement d’un ours brun. Je me cache pour qu’il ne m’aperçoive
pas et je lance une brindille dans la direction opposée à la sienne. Pris de
curiosité, l’ours va dans la direction de la brindille et de mon côté, je prends
mon courage à deux mains pour m’éloigner de lui.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *