Valeurs de l’imparfait du subjonctif

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp


Valeurs de l’imparfait du subjonctif

   La conjugaison d’un verbe à l’imparfait du subjonctif est assez complexe et
la forme obtenu est assez lourde d’où son utilisation uniquement dans les
textes littéraires depuis la deuxième moitié du XXe siècle.

   Emploi dans le cadre de la concordance des temps

Exemple :
o Il   faut que je vienne.
Présent de l’indicatif    présent du subjonctif

 Il fallut que je vinsse.
Passé simple          imparfait du subjonctif

   Pour exprimer un fait qui se produit en simultané avec une action
principale.

Exemple :
o   La chance voulut que ce jour-là, un ami se trouvât sur son chemin.

Aujourd’hui, on peut mettre le présent du subjonctif à la place de l’imparfait
du subjonctif.

Exemple :
o   La chance voulut que ce jour-là, un ami se trouve sur son chemin.

Expression d’une condition
   Pour substituer au conditionnel présent quand ce dernier ne peut pas être utilisé.

Exemple :
o On craignait que le barrage, s’il se rompait, n’entrainât une inondation
importante.
 Etant donné que le verbe « craindre » ne permet pas l’utilisation du conditionnel
présent, c’est l’imparfait du subjonctif qui est utilisé à la place.
 Aujourd’hui, on emploierait plutôt le présent du subjonctif.
 On craignait que le barrage, s’il se rompait, n’entraine une inondation
importante.
Pour exprimer un fait possible ou soumis à une condition. Pour cela, il
s’utilise après un verbe principal conjugué au temps présent. Ainsi, il se
substitue au conditionnel.

Exemple :

o   Que tu vinsses si tu avais le courage de l’affronter.

o   => Tu viendrais si tu avais le courage de l’affronter.

   Dans les expressions « fût-il », « fût-ce », « dût-il », qui exprime une
concession (quand on peut rajouter « même si… » avant le verbe, il s’agit
d’une concession)

Exemple:
o   Je ne vendrais pas, fût-ce pour une somme importante.
(On peut dire « Je ne vendrais pas, même si c’était pour une somme importante »).

Résumé : valeurs de l’imparfait du subjonctif

   Dans le cadre de la concordance des temps (avec un verbe au passé dans la
principale, à la place du subjonctif présent)

   A la place du conditionnel présent (expression d’une condition)

   Exprime une concession dans les expressions « dût-il », « fût-il »
(expressions encore employées de nos jours)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *