Les homophones n’y, ni, nid, nie
À cause de leur prononciation, n’y, ni, nid et le verbe nier (nie/nies/nient) se confondent souvent à l’écrit.