Moyens de contrôles pour vérifier son orthographe

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

Certains moyens permettent de vérifier ce qui a été écrit afin de savoir si le texte est bien orthographié.

Dans cet article, nous ne verrons que quelques points clés – ce n’est évidemment pas exhaustif- :  é/er, a/à, impératif suivi d’un tiret, accord du participe passé avec C.O.D. placé avant, accord avec les sujets

Ce cas de figure existe pour savoir si un verbe est à l’infinitif ou au participe passé. La meilleure façon de s’en assurer est de remplacer le verbe utilisé par un verbe du troisième groupe. Il s’agit également de bien le choisir car il ne s’agit pas de douter également sur celui-ci. L’utilisation du verbe « mordre » est donc souvent recommandée puisqu’il est assez parlant et facile à manier pour savoir exactement comme conjuguer son verbe d’origine.

Pour être certain de mettre l’accent sur le « a » au bon moment, il suffit de transformer le « a » en « avait » afin de savoir s’il s’agit du verbe ou de la préposition. Lorsqu’il s’agit de la préposition, il faudra impérativement faire figurer l’accent.

En conjugaison, des moyens efficaces de se souvenir de certaines règles sont également à utiliser pour se souvenir des terminaisons exactes. L’impératif peut être source de doutes mais il suffira de se souvenir que l’ordre direct à la deuxième personne du singulier ne prend pas de « s » sauf quand il est formé d’une combinaison avec un tiret. « Vas-y ! » est un parfait exemple.

L’accord du verbe « avoir » est à l’origine de nombreuses fautes d’orthographe. Pour être certain de ne pas se tromper, il faudra se demander à quoi se rapporte l’auxiliaire. Dans la phrase « Nous avons choisi les poires », le complément d’objet qui répond à la question « Nous avons choisi quoi ? » se trouve après le verbe. Dans cette situation, l’auxiliaire avoir ne s’accorde pas. Par contre, en transformant la phrase en « Nous les avons choisies », il est possible de constater que l’auxiliaire « avoir » s’accorde puisqu’il se rapporte alors à « les » qui se trouve avant. Pour éviter de se tromper, il faudra donc retenir cette règle à savoir après le verbe pas d’accord et avant le verbe un accord.

Trouver l’accord du verbe lorsqu’il y a plusieurs sujets demande une réflexion pour savoir à quelle personne du pluriel ce groupe se rapporte. Lorsque la personne qui parle est incluse, le sujet peut être remplacé par nous comme dans le groupe nominal « Sophie, Marc et moi ». Par contre lorsque la personne qui parle décrit un groupe mais n’en fait pas partie, il s’agit de la deuxième personne du pluriel, comme dans le groupe nominal « Sophie, Marc et toi ». Une fois que la définition aura été faite, il suffira d’accorder le verbe comme dans une situation classique.

Syndicat, Sign Off, Diamants, Contrôle, Marque, Mark

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *