Compréhension 2 – Mieux comprendre un texte

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

Pour comprendre un texte, Bienécrire vous invite à vous poser des questions comme : qui, quoi, où, quand, comment, combien, pourquoi. Cela permet d’identifier le personnage, les lieux, l’époque, l’idée directrice du texte, les relations de cause à effet… La définition d’un projet de lecture, la connaissance de l’organisation du texte, et le relevé des idées secondaires sont aussi une grande aide pour la compréhension d’un texte. Pour plus de précision, lisez cette leçon de français.

Mieux comprendre un texte

 La lecture d’un texte ne s’arrête pas uniquement au déchiffrage des syllabes une par
une.
 Il faut pouvoir comprendre de quoi il est question dans le texte.
 On doit être en mesure d’identifier, le cas échéant :
o Les personnages ;
o Le(s) lieu(x) où se déroule(ent) l’ / les action(s) ;
o L’époque
o Les idées essentielles du texte ;
o Les relations de cause à effet ;
o …

Démarche analytique pour comprendre un texte

 Voici quelques techniques permettant de mieux comprendre un texte (de fiction ou un
autre type de texte) à l’aide des questions suivantes :

o Qui
o Quoi
o Où
o Quand
o Comment
o Combien
o Pourquoi
 En formulant des questions à partir de ces mots, vous récolterez le
maximum d’informations sur le texte que vous lisez.

Qui ?

 Dans un texte de fiction, poser une question avec « qui » permet d’identifier
le personnage principal mais également les personnages secondaires.

 Il donne lieu à d’autres expressions interrogatives (de qui, pour le compte
de qui, avec qui…) et permet de connaître dans un texte l’acteur, le
responsable d’une action, la cible ou tout simplement le sujet.
Exemples :
o Acteur : Qui joue le rôle principal dans le texte ?
o Responsable : Qui est à la cause ?
o Cible : Qui vise-t-il dans ses propos ?
o …

Quoi ?

 Ce pronom interrogatif permet de formuler une question visant
l’identification de l’idée principale du texte ainsi que les autres idées qui
gravitent autour.

 Il génère des sous questions de type avec quoi ? En relation avec quoi ?…)
et permet d’identifier un résultat, un outil, un objectif ou encore un objet.
Exemples :
o Objet : Il pense utiliser quoi ?
o Résultat : Il est devenu quoi ?
o Un outil : Il fabrique quoi ?
o …

 Pour connaître un lieu dans un texte de fiction ou dans un tout autre texte,
posez une question avec « où ». Ce pronom interrogatif présente
différentes déclinaisons (par où ? vers où ? etc.) et vous permet de mieux
situer géographiquement les personnages du texte.
Exemple :
o Par où est-il parti ?

Quand ?

 Grâce ce pronom interrogatif, vous pouvez vous informer sur des dates ou
encore sur une durée en rapport avec le texte que vous lisez. Pour des
soucis de précision, ce pronom peut être utilisé dans des expressions
interrogatives et générer d’autres formes comme : jusqu’à quand ? À
partir de quand ? etc.

Exemples :
o Date : Son voyage est prévu quand ?
o Durée : Jusqu’à quand cela va durer ?

Comment ?

 Les questions formulées à partir de ce pronom peut indiquer une action,
des moyens, une procédure ou encore une technique. Ainsi, il permet de
mieux cerner les différentes péripéties du texte.

Exemples :
o Moyen : Comment a-t-il fait ?
o Procédure : Comment mener cette opération ?
o Action : Comment agir rapidement ?

Combien ?

 Ce pronom interrogatif est généralement sollicité lorsque nous souhaitons
nous renseigner sur une quantité ou encore un nombre. Ainsi, selon le
contexte, il peut revêtir plusieurs sens et avoir comme équivalent des
expressions telles que : « dans quelle mesure ? », « à quelle dose ? » …

Exemples :
o En combien de temps pense-t-il finir ?
o Combien sont-ils dans cette maison ?

Pourquoi ?

 Ce pronom interrogatif permet de poser une question sur la cause ou le
facteur déclenchant.
 Dans un texte narratif de fiction, il existe généralement un élément
déclencheur qui donne lieu à une succession d’évènements (les péripéties).
En vous posant cette question, vous identifierez rapidement ce qui est à la
cause d’évènements qui se succèdent dans l’histoire que vous lisez.

Remarque :

 Il est à noter que le recours aux questions formées avec qui, quoi, quand, où
et pourquoi sont obligatoires pour la compréhension de tout texte.
 En revanche, les questions formulées avec comment et combien ne sont
sollicitées que pour certains types de textes (injonctif, explicatif,
informatif…).

Autres techniques à adopter

 D’autres méthodes doivent être appliquées en complément. Ces méthodes se
déroulent sur trois phases bien distinctes : avant la lecture, pendant la
lecture et après la lecture.

Avant la lecture

 Avant même de commencer à lire un texte, délimitez votre
objectif. Avoir un projet de lecture est important. Il permet, entre
autres, de mieux se concentrer, car à défaut d’un objectif, il n’y a
aucun enjeu.
 Pourdélimiter votre objectif de lecture, posez-vous la question :
« Que vais-je faire du texte que je vais lire ? ».
 Exemples :
o je veux pouvoir répondre à telle question de lecture analytique
o je veux obtenir telle information que je recherche
o etc.

Pendant la lecture

 Pour ne pas vous perdre, posez-vous la question : Comment l’auteur a-t-il
organisé son texte ? Une fois que vous savez comment s’organise le texte et
que vous êtes arrivé à délimiter ses différentes étapes, vous pouvez passer à
l’identification de l’idée principale du texte.
 Même quand un texte est long, il repose toujours sur une idée principale et
connaître cette dernière aide énormément à la compréhension.

 D’autres idées secondaires tournent autour de cette idée-clé et apportent
davantage d’informations. En cherchant les différentes idées véhiculées par
le texte, vous serez un lecteur actif, mais non passif.
 Vous ne vous contenterez plus alors de vous faire bercer par le rythme du
texte, mais vous agirez à la manière d’un critique littéraire ; une bonne
méthode de lecture qui garantit une meilleure compréhension du texte.

 Après l’identification des idées véhiculées par le texte, n’hésitez pas (quand
c’est possible) à annoter les passages qui retiennent votre attention ou que
vous jugeriez importants.
 Ainsi, après une lecture faite dans les règles de l’art, vous comprendrez
rapidement de quoi il est question dès que vous verrez les annotations.
 Cette technique est conseillée si vous devez revenir sur le même texte après
quelques jours ou quelques semaines. Comme on dit, les paroles s’envolent,
mais les écrits restent.

Après la lecture

 Maintenant que vous êtes certain d’avoir lu et bien compris un texte, faites
un petit test pour vous en assurer.

 Le test en question permet également de faire travailler votre mémoire. Si
vous avez du temps devant vous et si le texte est assez court, essayez de
reformuler.

 Vous pouvez rapporter son contenu à une tierce personne.

 Pour parler du texte à une autre personne, essayez de résumer en une ou deux
phrases. Pour cela, allez droit au but et citez l’idée générale du texte.
 Si vous avez besoin de parler du texte ultérieurement, faites une carte
mentale du texte. Il s’agit d’une sorte d’aide-mémoire qui vous permettra de
vous souvenir rapidement des idées essentielles véhiculées dans le texte à
n’importe quel moment.

 Si vous n’êtes pas habitué(e) à faire des cartes mentales, dressez une fiche de
lecture.

Remarque :

 Étant donné qu’elle est recommandée aux lecteurs qui maîtrisent la
langue, il reste judicieux de l’appliquer en parallèle avec les trois
autres méthodes citées ci-dessus.

Résumé :

 Pour mieux comprendre un texte, entre autres un texte de fiction, vous devez :
 Adopter une démarche analytique et utiliser la méthode empirique de questionnement en
formulant des questions à partir des pronoms interrogatifs suivants : qui, quoi, quand, où,
comment, combien et pourquoi.
 Délimiter votre objectif de lecture.
 Rester actif/active et concentré(e).
 Repérer l’ossature du texte.
 Identifier l’idée directrice du texte.
 Annoter les passages et les termes que vous jugez importants.
 Synthétiser le texte ou dresser une carte mentale/ une fiche de lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *