Apprentissage 4 – mnémotechnie : la méthode des loci

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

La méthode des loci, ou la meilleure façon de retenir un cours factuel, peu intéressant, grâce à votre imagination

 

 

 

 

 

Plusieurs amoureux de la mémoire rapide ignorent l’existence d’un moyen très efficace et impressionnant utilisée pour mieux apprendre. Je vous présente la méthode des loci.  Elle est votre ultime arme secrète afin de mémoriser parfaitement tout ce vous désirez. La dite méthode fait partie de la mnémotechnique. Voilà qui mérite d’être expliqué tant au niveau des origines, de l’association d’images et d’idées qu’au niveau de la pratique.
La Mnémotechnie ou Mnémotechnique

On l’appelle également mnémonie ou l’art de la mémoire. Elle tire toutes ses origines ancestrales de Mnémosyne, une déesse grecque. Je vous parle alors de l’une de ses branches, la méthode des loci. Elle nous vient quant à elle de Simonide Céos. Sa fonction est de favoriser le travail de mémorisation en faisant des associations avec des lieux, du latin locus ou au pluriel loci.

Les images et supports réels
La méthode des lieux, comme d’autres personnes l’appellent, repose sur des supports réels. Elle est principalement basée sur les endroits ou sites familiers comme la salle de ciné, l’appartement, le chemin qui va au boulot ou celui qui ramène à la maison…

Comment se fait l’association ?

Il faut visualiser les idées dans votre mental (mnémotechnie) et surtout les associer à quelques lieux qui vous sont très familiers. Il est donc question de faire les compartiments des endroits cités plus haut. Pour le cas d’un appartement, vous le segmenterez donc en différentes pièces. Cela donnera les étapes suivantes :

  • Les escaliers,
  • le salon,
  • le couloir,
  • la cuisine,
  • la chambre
  • et les toilettes.

A chacune d’elle devrait être associé un mot d’une liste à retenir absolument. Vous pouvez employer cette méthode sans difficulté, il suffit de maitriser parfaitement le parcours que vous avez segmenté. Je vous donne le cas de la liste suivante que beaucoup ont du mal à mémoriser :

  1. Genoux
  2. bijoux,
  3. cailloux,
  4. hiboux,
  5. poux,
  6. choux

Vous aurez ainsi ces paires : Les escaliers/Genoux ; Salon/cailloux ; Couloir/hiboux ; cuisine/Choux ; Chambre/poux ; Toilettes/Bijoux.

Cas pratique : le pluriel des noms communs en ‘’ou’’

En langue française, les noms communs qui se termines par O+U= OU forment leur pluriel en ajoutant simplement un ‘’S’’ à la fin. Exemple : Clous, comme Sous, bisous, écrous. Une exception est faite pour une dizaine de mots comme : Genoux, bijoux, cailloux,  hiboux,  poux, choux…  En fait, si vous ignorez cette liste d’exception et qu’en revanche vous récitez par cœur l’agencement des pièces de votre appartement. Alors, à chaque pièce son mot de la liste. Tout en ordre.

Vous créez donc une simple histoire

« Sur les escaliers de ma maison, j’ai souvent l’habitude de me cogner les Genoux  et au salon, mon fils dingue y joue toujours avec des cailloux ceci m’agace tellement ce d’autant plus que sur le long couloir de mon appartement, il y règne une étrange musique qui me rappelle sans cesse les cris des hiboux ; mais heureusement pour moi, dans ma cuisine, comme tous les lundis, je prépare des choux que j’adore. Que du bonheur car au final, les terribles poux infantiles qui sévissaient n’ont plus aucune trace dans la chambre de ma fille et mon mari a pris soin, comme toujours, de ranger mes bijoux que j’oublie dans nos toilettes »

Le plus avec la méthode des loci est que vous êtes le patron de votre apprentissage. Vous avez donc l’avantage de créer une petite histoire, de faire vous-mêmes les associations et de travailler avec des éléments familiers voire très personnels.  Votre cerveau ne s’efforce donc pas trop pour faire enregistrer des choses et restituer le moment venu.

Cas pratique : les niveaux de langue

En français, il existe 4 registres de langue soit 4 idées à retenir.

  • Le langage familier
  • Le langage argotique/populaire
  • Le langage courant
  • Le langage soutenu

Si vous désirez rapidement mémoriser cette liste, c’est simple. Prenez un parcours imaginaire (méthode des lieux). Par exemple voici les 4 supports du chemin pour arriver au bureau (ici Institut Informatique Appliquée).

  1. Le garage Petit Manga
  2. Boulangerie
  3. Le Collège père Monti
  4. Institut d’Informatique Appliquée

Par ailleurs, il est admis que la méthode de mémoire est traduite en anglais par Memory Palace ou Palais de mémoire. C’est un trajet que vous pouvez concevoir à votre guise. Alors, pour mémoriser, au lieu de créer une histoire qui peut s’avérer longue pour certains, vous pouvez également construire de simples et courtes phrases de rappels de mémoire.

Pour retenir cela https://www.youtube.com/watch?v=lpPFwYSZ12 vous aurez  ceci :

  • Au collège Père Monti, je discute sans tracasseries, le langage familier facilite tout entre camarades de classe.
  • Le langage argotique ou populaire, on l’entend très souvent au Garage Petit Manga, les mécaniciens, ne tournent pas les phrases.
  • Le langage courant me sert pour adresser une requête écrite à la direction de la boulangerie car leurs produits sont souvent mauvais.
  • Quand nous sommes entre étudiants à l’Institut d’Informatique Appliquée, chacun veut prouver sa valeur en employant toujours des mots rares pour démontrer son langage soutenu.

Avec ces deux cas pratiques, vous pouvez essayer d’appliquer sur des activités autres, sur les règles de mathématiques, les leçons d’orthographe ou d’histoire et même avec une suite numérique de 40 mots. Le respect de l’ordre du trajet imaginaire est obligatoire donc commencez toujours les têtes de listes jusqu’à la fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *