Apprentissage 1 – apprendre un poème, 6 étapes simples

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

Pour apprendre un poème, il convient de le lire plusieurs fois. Il faut ensuite prendre le temps de comprendre le message afin de pouvoir transmettre les émotions au moment de le réciter. L’apprentissage par cœur est aussi indispensable pour une récitation sans fautes. Lisez plutôt cette leçon de français. Bienécrire vous y présente les 6 étapes permettant d’apprendre efficacement un poème.

Dès l’école primaire, l’apprentissage de poème entre déjà dans le programme scolaire. Ce type d’œuvre littéraire exerce à l’élocution et enrichit la connaissance de la langue française.

6 étapes pour apprendre un poème

Imprégnez-vous du poème

Un poème ne s’apprend pas comme une leçon.

Il ne s’agit pas ici de faire une simple lecture, mais plutôt une lecture vivante.

Ecoutez votre professeur lire le poème, soyez réceptif au sens de celui-ci. Vous devez ressentir les émotions transmises par l’auteur à travers ses écrits.

Vous devez après une première écoute, lire à haute voix le poème et si possible, en compagnie d’un proche (ou du professeur) afin de créer une ambiance dynamique. Renouvelez la lecture deux, trois voire même 4 fois afin de vous familiariser avec le contenu du texte. Ressentez-le !

Assimilez le contenu du poème

Maintenant que vous êtes plus familier avec le poème, franchissez la phase compréhension. Eh oui ! Pour bien lire un poème, sachez d’abord de quoi il est question dans le texte. Pour ce faire, il existe deux méthodes complémentaires.

La première consiste à se faire aider d’une personne qui maîtrise la langue française afin qu’il explique phrase par phrase l’intégralité du texte (par exemple le professeur).

Posez vos questions relatives à ce que vous ne comprenez pas.

Mémorisez toutes les explications afin d’y voir un peu plus clair.

La seconde méthode se rapporte à l’utilisation d’un dictionnaire pour connaître la signification des mots difficiles. Grâce à cet ouvrage, vous n’avez pas vous faire aider d’une tierce personne pour la phase compréhension.

Relisez deux ou trois fois à nouveau

Une fois que vous êtes familier avec le contenu textuel et sémantique du poème, relisez, de nouveau, le texte à haute voix et visualisez le déroulement de l’histoire. Renouvelez cette séance de lecture deux à trois fois, car les yeux enregistrent à la manière d’une caméra (la fameuse mémoire visuelle). Votre prochain rôle consiste maintenant à mémoriser chaque phrase du poème.

Apprenez par cœur le poème

À ce stade de l’apprentissage, l’objectif est de mémoriser l’intégralité du poème pour pouvoir le retransmettre fidèlement sans avoir à lire le texte correspondant.

Pour ce faire, travaillez le texte vers par vers et faites tout pour vous en souvenir.

Commencez par lire le premier vers puis répétez-le 3 à 4 fois, mais sans lire cette fois-ci.

Passez ensuite au second puis au troisième vers et refaites l’opération à chaque fois.

Récitez alors les trois premiers vers du poème sans lire.

Si vous y arrivez, vous pouvez continuer.

Travaillez par bloc de trois vers jusqu’à la fin du poème puis récitez ce dernier en intégralité sans regarder le texte.

Bien entendu, vous pourriez faire quelques fautes, mais rectifiez-les en jetant un œil à la version écrite après l’oralisation.

Dans le cas où le poème enregistre une répétition de vers, l’apprentissage promet d’être plus aisé !

Faites-vous écouter

Maintenant que vous connaissez par cœur votre poème (malgré les quelques petites fautes), récitez-le devant un auditoire (de préférence quelqu’un de votre famille).

Afin qu’il puisse vous corriger, donnez-lui la version écrite du poème.

Après deux ou trois récitations, vous devez être capable de reproduire oralement le contenu du poème sans la moindre faute ou hésitation.

Apprenez la lecture expressive

Il est maintenant temps de passer au stade supérieur.

Afin de retenir l’attention des personnes qui vous écoutent, apprenez à retransmettre fidèlement les émotions présentes dans le poème. Pour cela, mettez-vous dans la peau de l’auteur.

Votre connaissance de la langue française vous sera d’une grande aide à ce niveau de l’apprentissage.

Pour savoir si le ton doit monter ou descendre ou encore s’il faut faire une pause, référez-vous aux signes de ponctuation.

Voici ce qu’il faut savoir à ce sujet. Après une virgule, un point-virgule, un point ou un deux-points, faites une pause. L’intonation, quant à elle, sera descendante.

En revanche, après un point d’exclamation ou un point d’interrogation, optez pour une intonation montante. Si vous avez compris l’astuce, vous y arriverez en un rien de temps.

Par ailleurs, si l’un de vos proches est bon en lecture, demandez-lui de faire une lecture expressive du poème et vous n’avez plus qu’à limiter.

 

Voici les bienfaits de l’apprentissage de poèmes :

  • Davantage de réceptivité lors des séances de lecture
  • Augmentation du vocabulaire
  • Augmentation de la vitesse de compréhension
  • Apprentissage de la lecture expressive
  • Plus grande sensibilité à l’étude de la langue

 

Résumé :

Pour apprendre un poème :

  • Lisez-le plusieurs fois ;
  • Utilisez un dictionnaire pour comprendre les termes difficiles lors de la phase compréhension (ou demandez à une personne qui maîtrise la langue);
  • Relisez de nouveau et visualisez le déroulement de l’histoire ;
  • Apprenez par cœur le texte pour pouvoir l’oraliser sans lire ;
  • Faites-vous écouter ;
  • Retransmettez les émotions du poème en respectant les pauses et les différents tons à adopter.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *