Les accents sur le e : aigu, grave, circonflexe, tréma

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux suivants : YouTubescale-to-32x32icons fb tw gp

Pour la correction de l’orthographe, il est important de savoir placer correctement l’accent sur le « e » quand c’est nécessaire. Cela peut être un accent aigu, un accent grave, un accent circonflexe. Cela peut également être un tréma. Encore, le « e » ne reçoit pas forcement un accent. Tout dépend du mot à orthographier. Voici justement une leçon sur ce sujet élaborée par Bienécrire.

Les accents sur le « e » : é, è, ê, ë (et le e muet)

 Les accents aigu, grave, circonflexe et le tréma sont des signes qui changent la sonorité d’une voyelle donnée. Ils différencient les mots et rendent ainsi précises leurs significations respectives.  Voici les règles d’usage des accents pour la voyelle « e ».

1. « e » sans accent 2. « é » : l’accent aigu 3. L’accent grave sur le « e » 4. L’accent circonflexe sur le « e » 5. Le tréma

« E » SANS ACCENT

 Quand le « e » ne se prononce pas, il est dit muet. C’est le cas en fin de mot.

 Si le mot ne fait qu’une syllabe, le « e » se prononce (mais il n’y a pas d’accent).

« É » : L’ACCENT AIGU

 L’accent aigu concerne uniquement la voyelle « e ».  L’« e » avec un accent aigu se lit ainsi : é = [e]

 Quand le « e » est la première voyelle en début de mot, il prend généralement un accent aigu.

 Le « e » peut prendre un accent aigu quand il termine un mot. Cela reste valable même si le mot est au pluriel (se termine avec un « s ») ou si le mot est au féminin (se termine avec un autre « e », sauf exceptions en « té ») ou s’il se termine avec un e muet.

 Le « e » prend un accent aigu pour la terminaison du participe passé des verbes du premier groupe, ainsi que le verbe « être ».

 Le « e » prend un accent aigu dans les préfixes : mé, dé et pré

 Le « e » ne prend jamais d’accent aigu quand il est suivi d’un « x » (même en début de mot)

 Le « e », en début de phrase, du mot « ère » prend un accent grave et non un accent aigu. C’est une exception à prendre en considération.  Si le « e » est précédé d’une consonne finale comme r, z, f, ou d, il ne prend pas d’accent aigu.

 Quand le « e » est suivi d’une consonne double, il ne prend jamais d’accent aigu.

L’ACCENT GRAVE SUR LE « E »

 Le « e » avec un accent grave se lit comme suit : [ɛ]. Il s’agit d’une voyelle ouverte. Les lèvres sont ouvertes quand on la prononce.

 L’accent grave se place sur le « e » quand il s’agit de la voyelle précédant la consonne finale « s » d’un mot donné. Le « s » final en question ne traduit pas la marque du pluriel

 Le « e » prend un accent grave quand il précède un groupe de consonnes et que la seconde consonne est un « r » ou un « l ».

 Sur certains mots, le « e » ne prend pas d’accent grave quand bien même elle précède un groupe de consonnes dont la seconde est un « l » ou un « r ».

 Quand une syllabe avec un « e muet » suit le « e », celui-ci prend un accent grave.

 Pour certains mots, le « e » qui précède un « e muet » ne prend pas d’accent grave.

L’ACCENT CIRCONFLEXE SUR LE « E »

 Le « e » avec un accent circonflexe se lit [ɛ]. C’est en effet le même son que pour le « è » sauf qu’il est question ici d’une voyelle longue et non brève.

 L’accent circonflexe sur le « e » remplace généralement un « s » utilisé sur des mots précis en vieux français et qui est maintenant remplacé par l’accent circonflexe.

 Pour identifier ces mots, il suffit de chercher le mot de la même famille. Vous remarquerez que le « e » recevant un accent circonflexe est suivi d’un « s » dans les mots de la même famille.

Remarque:  Il n’y a pas de règles précises sur le placement d’accent circonflexe sur le « e ».  Il est donc important de mémoriser des mots dont le « e » reçoit un accent circonflexe.

LE TRÉMA SUR LE « E »

 Le tréma n’est autre que ces deux petits points à placer sur une voyelle donnée dont le « e ». Le tréma a une valeur d’accentuation de la voyelle précédente, qui doit être prononcée.

Si le « u » ne se prononce pas, il ne faut pas mettre de tréma.

 e muet = e qui ne se prononce pas (calme)  Accent aigu, é : voyelle en début de mot (éléphant) / participe passé d’un verbe dont l’infinitif se termine en « er » (aimé)  Accent grave, è : voyelle précédent le « s » final (accès) / précédant 2 consonnes dont un « l » ou un « r » (règle) / quand le « e » est suivi d’une syllabe avec un « e muet » (frère)  Accent circonflexe, ê : l’accent remplace le « s » qui suit (forêt) / pas de règle précise sur les autres mots (à connaître)  Le tréma sur le « e » signifie qu’il faut prononcer la voyelle précédente (aiguë…mais aigüe est aussi juste depuis 2008)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *